Le projet

Au Cambodge, la ressource piscicole est essentielle pour la sécurité alimentaire du pays ; elle est la source de protéine animale prédominante dans l’alimentation et 54 % des ménages consomment du poisson quotidiennement.

L’aquaculture cambodgienne, estimée à 205000 tonnes en 2017, est assurée essentiellement par l’aquaculture continentale. Elle génère 80000 emplois plein temps avec une valeur ajoutée estimée à 399 millions d’€, soit 2,4% du PIB national, 9,2% du PIB agricole et 41,2% du PIB de la pêche. Cependant la durabilité de l’aquaculture cambodgienne est confrontée à de nombreux défis économiques, environnementaux, sanitaires et sociétaux. Via une approche multidisciplinaire innovante, le projet AquaCAM propose d’évaluer la durabilité des systèmes de production aquacole existants au Cambodge par rapport aux quatre défis mentionnés ci-dessus afin de permettre le développement d’une aquaculture efficace et durable. Ce projet, qui doit bénéficier aux acteurs et institutions cambodgiens comporte en outre un volet méthodologique et de formation scientifique pour les partenaires locaux et constitue une opportunité majeure pour le déploiement de la recherche française en aquaculture dans le sud-est asiatique.

Le projet AquaCAM, Contribue au renforcement des politiques publiques pour le développement de l’aquaculture durable au Cambodge grâce à des outils méthodologiques adaptés et mis à disposition des principaux acteurs de la filière.

Plusieurs actions permettent la mise en place de ce dispositif :