Évaluation de la biodiversité des rizières et de leur productivité dans la province de Takeo, au Cambodge

La pêche dans les rizières est une pratique courante dans et autour des rizières, en particulier pendant la saison des inondations, au début de la saison des pluies et lorsque l’eau dans les rizières et les canaux commence à baisser. En outre, la pêche dans la rizière représente une source vitale de nourriture et de revenue pour les agriculteurs pauvres du Cambodge. Les écosystèmes de pêche des rizières abritent de nombreuses espèces sauvages de poissons, de mollusques, de crabes, de crevettes, de grenouilles, de serpents, d’insectes, d’oiseaux aquatiques et de plantes aquatiques.

Les changements en raison du changement d’habitude de l’utilisation au cours des deux dernières décennies d’engrais organiques à des engrais manufacturés, l’utilisation de pesticides dans le secteur agricole et le changement des précipitations annuelles actuels peuvent avoir fortement affectés la durabilité et le maintien des pêcheries de rizières.

Dans le cadre d’AquaCAM, afin d’améliorer la compréhension de changement actuel dans l’écosystème des rizières, une étude est organisée par l’Administration des pêches (IFREDI/DAD) avec la collaboration de l’IRD et du CIRAD. Cette étude vise à déterminer la diversité et la richesse des pêcheries de riz et à mesurer le rôle de ces pêcheries pour les ménages cambodgiens. 

Une étude de référence complète sera couverte par 90 interviews de ménages de 6 villages. L’inventaire de la diversité piscicole et aquatique sera basé sur des entretiens des ménages sur les captures réalisées par leurs engins de pêche, l’observation sur le terrain et la collecte de données du système rizicole. Le processus d’interview sera centré sur les pêcheurs réguliers du village. Des informations relatives à la diversité des espèces, aux changements saisonniers dans l’abondance des espèces, à la localisation des poissons communs, au type d’engin et à l’OAA consommé seront ainsi collectées.

Figure 1 : Indique le site d’étude (en couleur verte) dans la province de Takeo.

La majeure partie de cette province est inondée soit par le régime des crues, soit par les pluies, et se compose de rizières.